Comment réagir face a un virus ?

Virus

Il n’y a rien de plus frustrant que de voir ses données importantes compromises par un virus.
Dans ces moments-là, appliquer les bonnes pratiques peut sauver vos données et protéger votre identité.

Imaginez : vous ouvrez votre ordinateur et tout est à l’arrêt. Des fichiers ont disparu, des fenêtres intempestives vous bombardent, et un message inquiétant sur votre écran vous réclame une rançon.

Pas de panique ! Si vous êtes victime d’un virus informatique, voici comment gérer la situation et minimiser les dégâts.

Symptômes d’une infection par un virus

Mains sur un clavier

Votre PC est anormalement lent.
Des fichiers disparaissent ou ne s’ouvrent plus.
Certains logiciels ne fonctionnent plus ou sont très lents.
Des fenêtres intempestives s’ouvrent ponctuellement ou de manière aléatoire.
Une fenêtre s’ouvre et empêche l’accès à votre bureau Windows en vous incitant à cliquer sur un lien ou à composer un numéro de téléphone.

Vous êtes infecté ?

Si vous cumulez plusieurs des symptômes ci-dessus, il y a de fortes chances que votre appareil soit infecté.

La plupart du temps, le virus peut être éradiqué sans perte de données (cela dépend de la variante du virus). Il s’agit souvent de chevaux de Troie ou d’autres malwares qui installent des logiciels malveillants ou ouvrent des portes dérobées (backdoors) sur la machine infectée.

Certains virus cherchent silencieusement à récupérer vos données, les entrées du clavier, de la webcam, etc.

Les ransomwares sont des virus qui s’attaquent aux données en les cryptant pour réclamer une rançon. Il existe aussi d’autres variantes capables de détruire le matériel ou d’altérer les données.

Dans les cas extrêmes, la meilleure chose à faire est de couper internet (enlever le câble et désactiver la connexion Wifi) et d’éteindre l’ordinateur en attendant l’intervention d’un technicien.

Restez zen, essayez de ne pas paniquer.

Face à ces symptômes, agissez vite !

Ce qu’il faut faire :

Coupez internet immédiatement : Éteignez le Wi-Fi ou débranchez le câble Ethernet pour éviter la propagation du virus à d’autres appareils ou la fuite de vos données.

Arrêtez votre ordinateur : Ne tentez pas de redémarrer, cela pourrait activer davantage le virus. Éteignez-le proprement en maintenant le bouton d’alimentation enfoncé.

Préservez vos données : Si possible, retirez le disque dur de votre ordinateur et connectez-le à un autre appareil sain pour effectuer une sauvegarde de vos données critiques.

Changez vos mots de passe : Dès que possible, sur un autre appareil, modifiez vos identifiants de connexion aux services bancaires, e-mails, réseaux sociaux et tout autre compte sensible utilisé depuis l’ordinateur infecté.

Ce qu’il ne faut pas faire :

Ne vous connectez pas à vos comptes en ligne à partir du PC infecté (e-mail, banques, sites de jeux, boutique en ligne, etc.).

Ne jamais cliquer sur des liens ou appeler les numéros qui s’affichent !

Ne payez pas de rançon !

Les ransomwares vous empêchent d’accéder à vos fichiers en les cryptant et réclament de l’argent pour les déchiffrer.

Les experts déconseillent fortement de payer, car cela encourage les cybercriminels et ne garantit pas la récupération de vos données.

Mieux vaut prévenir que guérir

Antivirus et pare-feu à jour : Installez un antivirus réputé et maintenez-le à jour pour détecter et bloquer les menaces en temps réel.

Activez votre pare-feu pour filtrer les connexions entrantes et sortantes.

Méfiance en ligne : Évitez les sites web suspects, les pièces jointes d’emails inconnus et les téléchargements de sources non fiables.

Mises à jour : Mettez régulièrement à jour votre système d’exploitation et vos logiciels pour combler les failles de sécurité.

Sauvegardes régulières : Effectuez des sauvegardes fréquentes de vos données importantes sur un support externe ou un service de cloud sécurisé.

Appelez un Technicien

Si vous ne maîtrisez pas le sujet, ne tentez rien au risque d’accentuer le problème.

Mieux vaut appeler un technicien qui saura comment réagir et appliquer des solutions adaptées.

En plus de ces conseils, voici quelques ressources supplémentaires qui peuvent vous être utiles :

Le site web de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) : https://www.ssi.gouv.fr/
Le site web de Cybermalveillance.gouv.fr : https://www.cybermalveillance.gouv.fr/
Le site web de Microsoft Security : [URL non valide supprimée]

En suivant ces conseils et en restant vigilant, vous pouvez réduire considérablement le risque d’infection par un virus informatique et protéger vos données personnelles.

N’hésitez pas à solliciter un professionnel de l’informatique si vous vous sentez dépassé ou incertain de la marche à suivre.

Fonctionnement de l’outil d’assistance

Outil d'assistance

Assistance a distance avec HopToDesk

HopToDesk est un logiciel d’assistance à distance gratuit qui offre un véritable trafic crypté de bout en bout, un transfert de fichiers et un chat en direct. Il est multi-plateforme, ce qui signifie qu’il peut être utilisé sur PC Windows, Mac, Linux, Android, iOS et même Raspberry Pi !

Page d'accueil hoptodesk

Pour être assisté par Initiatux, rien de plus facile :

Téléchargez HopToDesk : https://www.hoptodesk.com/fr
Lancez le logiciel : Il n’y a pas de procédure d’installation, il suffit de télécharger le fichier et de cliquer dessus pour le lancer.
Communiquez l’ID et le mot de passe : Vous trouverez ces informations dans la fenêtre HopToDesk, à gauche sous « Votre bureau ». Communiquez-les au technicien qui pourra alors intervenir.

Il n’est pas obligatoire de fournir le mot de passe : Vous pouvez simplement fournir l’ID (129 518 370) et le technicien devra alors accepter votre demande de connexion.

Vous avez la possibilité de vous déconnecter à tout moment en cliquant sur le bouton « Déconnecter ».

Ecran d'accueil HopToDesk

Matériel minimum requis

Windows : Windows 7 (32bit/64bit) ou plus récent
macOS : 10.12 ou plus récent
Linux : Ubuntu 18.04 ou plus récent, Debian 9 ou plus récent, CentOS 7 ou plus récent, openSUSE 42/15
Raspberry Pi : Raspberry Pi 2 ou plus récent
ChromeOS : Matériel compatible avec Google Play
Android : Android 5.0 ou plus récent
iOS : iOS 11.0 ou plus récent

Télécharger HopToDesk